Maliseet Nation Conservation Council

Notre histoire

Le Maliseet Nation Conservation Council (MNCC) est un organisme autochtone établi dans le cadre du PAGRAO du ministère des Pêches et des Océans (MPO). Nous représentons les six Premières Nations malécites (Madawaska, Tobique, Woodstock, Kingsclear, St. Mary’s et Oromocto) du Nouveau-Brunswick. Le conseil a été créé en 2004 dans le but de collaborer à la gestion des ressources aquatiques et d’accroître la participation des Premières Nations malécites à la gestion des bassins hydrographiques dans notre territoire traditionnel, soit le bassin hydrographique du Wolastoq (fleuve Saint-Jean) et la baie de Fundy.

L’une des principales missions de conservation du MNCC est le programme des espèces en péril (PEP), qui recueille des données sur les espèces en péril et renforce la capacité d’intendance au sein de nos communautés membres. Le programme porte sur des questions vitales liées aux espèces en péril dans le bassin hydrographique transfrontalier. Au cours des dernières années, le MNCC a recueilli, traité et préservé les connaissances traditionnelles autochtones (CTA) des Premières Nations malécites qui sont utiles pour la préservation des espèces en péril. Depuis 2004, le MNCC mène un processus transfrontalier pour formuler une stratégie de gestion du Wolastoq en collaboration avec les droits et les intervenants du fleuve au Canada et aux États-Unis. Jusqu’à présent, nous avons tenu trois sommets transfrontaliers dans le Maine, à Kingsclear et au Madawaska et récemment, le processus a été officiellement reconnu par les organismes fédéraux du Canada et des États-Unis.

Faits saillants sur les projets :

 

Programme de mise en valeur de l’habitat du poisson du ruisseau MacIntosh, phase II (2017)

Le ruisseau MacIntosh est un affluent du fleuve Saint-Jean à Kingsclear (Nouveau-Brunswick) et un ancien habitat du saumon. Il y avait trois structures artificielles (un vieux barrage en béton à l’embouchure et les ponceaux sous le sentier pédestre et la route 102) sur le ruisseau qui empêchaient le passage des poissons en amont. On a estimé que plus de 33 000 m2 d’habitats de frai et d’alevinage de bonne qualité seraient disponibles pour le saumon s’il pouvait passer à ces trois endroits.

En 2013, en collaboration avec la Fredericton Fish and Game Association (FFGA), le MNCC a démantelé l’ancien barrage en béton à l’embouchure du ruisseau, ce qui a immédiatement permis aux poissons d’accéder à 2 500 m2 d’habitat de qualité. La Fondation pour la conservation du saumon de l’Atlantique (FCSA) et RTP Developments Ltd. ont fourni les fonds nécessaires à la réalisation du projet.

Au cours de l’été 2017, le MNCC, en collaboration avec ses partenaires du projet (FFGA et la Ville de Fredericton), a démantelé le ponceau sous le sentier pédestre du ruisseau Maclntosh pour régler le deuxième problème de passage du poisson. Ce projet a été financé par le Programme de partenariats pour la conservation de la pêche récréative (PPCRP) du MPO et la Ville de Fredericton. Le coût total du projet était d’environ 235 000 $; le MNCC et la FFGA ont couvert 100 000 $, et les 135 000 $ supplémentaires ont été budgétisés dans le cadre du budget d’immobilisations 2016-2017 de la Ville. Cette phase du programme comprenait l’enlèvement du ponceau détérioré sous le sentier pédestre et l’amélioration du fond du cours d’eau pour faciliter le passage du poisson.

Le MNCC a effectué des évaluations des populations de poissons dans la zone mise en valeur du ruisseau MacIntosh (2016 et 2017) afin d’évaluer l’effet du projet sur les populations résidentes. Il a mené les évaluations en aval des deux ponceaux, tenant pour acquis que le passage des poissons en amont était complètement bloqué par les ponceaux. Sept espèces de poissons ont été capturées lors du relevé de la population de poissons effectué dans le ruisseau en 2016. L’étude indique que le naseux noir était le poisson le plus abondant (densité = 37,2 poissons/100 m2, tandis que la lotte était la moins abondante dans la faune de poissons [densité = 1,3 poisson/100 m2]). Les densités estimées pour l’omble de fontaine, le saumon atlantique, la truite arc-en-ciel et l’anguille d’Amérique étaient respectivement de 3,4; 5,3; 1,4 et 13,3 poissons/100 m2. Il est important de noter qu’il y avait un autre obstacle à la migration des poissons en amont sur le ruisseau : le ponceau défectueux sous la route 102.

Une évaluation récente de l’habitat du poisson dans le ruisseau Maclntosh a révélé qu’à l’exception d’une érosion de légère à modérée, l’habitat du poisson dans le ruisseau (en amont de la route 102) n’était pas beaucoup perturbé. La qualité de l’eau du ruisseau est favorable à l’existence à long terme de poissons d’eau froide, et le ruisseau comprend beaucoup de fosses et d’abris. L’habitat du saumon dans le ruisseau en amont du ponceau a été estimé à environ 30 000 m2.

Actuellement, le MNCC travaille avec le ministère des Transports et de l’Infrastructure de la province du Nouveau-Brunswick pour régler le problème du passage du poisson au ponceau sous la route 102. Il est important de noter que ce cours d’eau est situé en aval de tous les barrages hydroélectriques du Wolastoq (fleuve Saint-Jean). Par conséquent, les saumoneaux produits dans le cadre de ce projet ne seront pas soumis à la mortalité causée par les turbines de puissance.

Équipe

Chief Ross Perley President Maliseet Nation Conservation Council

MALISEET NATION CONSERVATION COUNCIL
150 Cliffe Street
St Mary’s First Nation
Fredericton, N.B. │ E3A 0A1

Patricia Saulis – Executive Director Maliseet Nation Conservation Council

Communautés

(membres)

Tobique First Nation
Woodstock First Nation
Kingsclear First Nation
St. Mary’s First Nation
Oromocto First Nation

LES ACTIVITÉS CLÉS INCLUENT:

∙ Conservation ∙ Espèces en péril ∙ Mise en valeur ou restauration de l’habitat ∙ Études expérimentales sur la pêche ∙ Enquêtes sur les ponceaux ∙ Études sur l’habitat du poisson, la qualité de l’eau et l’évaluation et la gestion des populations de poissons dans les cours d’eau douce ∙ Études sur l’écologie du poisson et les espèces envahissantes ∙ Étude d’ADNe pour déterminer la présence/l’absence des espèces en péril ∙ Programmes scolaires malécites pour les journées scientifiques

Capacité interne

  • Directeur exécutif
  • Adjoint administratif/gestionnaire de bureau ∙
  • Directeur scientifique
  • Liaison commerciale
  • Agent de communication
  • Écologiste aquatique

Partenariats

  • NB Nature Trust
  • Fondation pour le saumon de l’Atlantique
  • Native American Fish & Wildlife Society
  • Ministère des Pêches et des Océans
  • Atlantic Canada Coastal & Estuarine Science Society
  • US Army Corps of Engineers
  • Bande Houlton de la Première Nation des Malécites
  • Associations de bassins hydrographiques
  • Atlantic Aboriginal Protection of Species at Risk Program
  • Fredericton Fish & Game Association
  • Nation Wolastoqey du Nouveau-Brunswick
  • Conservation de la nature
  • Fondation pour la conservation du saumon de l’Atlantique

Tous droits réservés PAGRAO - Développé par CDG Développeur