Island Marine Aquatic Working Group

Mission ou mandat

D’une seule voix, l’IMAWG appuiera les Premières Nations et, dans la mesure du possible, rétablira tous les aspects des pêches, en adoptant une approche collaborative avec les communautés des Premières Nations et le nouveau gouvernement fédéral. L’IMAWG travaillera de façon stratégique pour promouvoir les intérêts des Premières Nations en matière de politiques, de connaissances écologiques traditionnelles, de science moderne, d’habitat et de gestion des pêches.

Notre histoire

L’IMAWG est un organisme sans but lucratif constitué en société qui existe depuis 2008. Notre principal objectif est de faciliter la tenue de réunions régionales de gestion des pêches entre les Premières Nations et Pêches et Océans Canada (MPO) pour discuter de toutes les questions d’intérêt relatives aux pêches. Nous sommes financés par le Programme autochtone de gestion des ressources aquatiques et océaniques (PAGRAO) du MPO.

Notre but ultime est de créer un espace propice à l’engagement pour favoriser une approche unifiée de cogestion, tout en habilitant les Premières Nations au sein de leurs pêches locales, grâce à l’information, aux conseils techniques et aux recommandations les plus à jour. L’IMAWG est appuyé par une équipe technique appelée Island Marine Aquatic Technical Working Group (IMAT) qui utilise à la fois la science historique et la science moderne pour examiner les données et l’information afin de fournir les conseils les plus judicieux aux Nations qui participent à la cogestion avec le MPO. Il est important de comprendre que l’IMAWG n’est pas une organisation détentrice de droits ni un organe décisionnel et qu’il ne remplace donc pas les consultations bilatérales fiduciaires entre les groupes des Premières Nations et le gouvernement; nous sommes ici pour appuyer ces discussions en communiquant des renseignements et des conseils.

 

Comment sommes-nous organisés?

Au départ, l’IMAWG était un regroupement des Premières Nations de l’île de Vancouver et des régions d’approche maritime; maintenant, l’IMAWG compte 15 membres nommés ou élus représentant les trois groupes linguistiques de l’île de Vancouver et des environs : les Salish du littoral, les Nuu-chah-nulth et les Kwakwaka’wakwakw qui suivent systématiquement un ensemble de règlements, de statuts, de politiques, ce plan stratégique et les exigences en matière de production de rapports de l’entente du PAGRAO.

L’IMAWG est géré par un directeur exécutif contractuel et appuyé par un biologiste à temps plein. Le directeur exécutif administre le programme, tandis que le biologiste fournit de l’information ainsi que des conseils et des recommandations techniques concernant les données sur les pêches, et assure la planification de la gestion et la coprésidence de l’IMAT. Les délégués travaillent avec les membres de l’IMAWG, le conseil d’administration de l’IMAWG, le MPO et d’autres organisations ou processus régionaux de pêche des Premières Nations.

Les délégués de l’IMAWG et/ou les entrepreneurs participent à plusieurs autres processus de pêche régionaux, comme le Forum sur la conservation et la planification de la pêche du saumon du Fraser, le Comité de coordination du saumon, l’Initiative de planification du saumon quinnat du sud de la Colombie-Britannique, le Halibut Conference Board et, lorsque cela est possible, le MPO dirige des séances consultatives et sectorielles de participation.

Même si l’IMAWG se concentre sur une approche régionale de l’engagement des pêches, il reconnaît que les Nations du groupe linguistique peuvent prendre des directives et communiquer des renseignements avec les conseils des chefs tribaux ou héréditaires; par exemple, l’IMAWG est partenaire du Conseil des Ha’wiih où il nomme les cinq membres Nuu-chah-nulth, et nous sommes invités aux réunions de l’IMAWG. En fin de compte, ce sont les communautés des Premières Nations elles-mêmes qui dirigent l’IMAWG et qui continueront d’être au service des systèmes mis en place par ces communautés.

L’IMAWG continue de s’efforcer d’améliorer ses opérations et, grâce à ce plan stratégique 2016-2019, espère établir des partenariats régionaux et locaux, améliorer les communications avec les collectivités locales, communiquer l’information, accroître l’engagement avec les délégués du Conseil des pêches des Premières Nations, consolider la relation avec le MPO et chercher un financement durable à long terme qui assurera un service constant des affaires.

Équipe

Nick Chowdhury Da’naxda’xw Nation President Island Marine Aquatic Working Group

Island Marine Aquatic Working Group
7973 Chemainus Road
Chemainus, British Columbia
V0R 1K5

Sonora F. Thompson – Executive Director Island Marine Aquatic Working Group

Communautés

(membres)

Le groupe de travail en question est formé de 15 délégués, soit cinq par groupe langagier de l’île de Vancouver (Salish du littoral, Nuu-chah-nulth et Kwakwaka’wakw). Tous les délégués sont élus par le chef et le conseil de chaque groupe langagier, puis deviennent des membres du groupe de travail. Les délégués font partie du groupe de travail pendant trois ans; leur travail est régi par un mandat, une constitution et des règlements administratifs.

LES ACTIVITÉS CLÉS INCLUENT:

Animer une séance de niveau un et deux forums pour les Premières Nations afin d’échanger et d’analyser des renseignements sur la gestion des pêches, de constituer une voix unifiée et d’appuyer les discussions bilatérales entre les Premières Nations et le gouvernement.

Capacité interne

  • Directeur exécutif
  • Biologiste à temps plein

PARTENARIATS

  • Nations membres
  • Pêches et Océans
  • First Nations Fisheries Council
  • Q’ul-lhanumutsun Aquatic Resources Society
  • Lower Fraser Fisheries Alliance
  • Conseil des Ha’wiih

Tous droits réservés PAGRAO - Développé par CDG Développeur