Fraser Salmon Management Council

Bassin hydrographique

Colombie-Britannique

À propos de nous

L’objectif global du FRAFS est d’aider les Premières Nations du fleuve Fraser à jouer un rôle significatif auprès du ministère des Pêches et des Océans (MPO) dans la gestion du saumon du fleuve Fraser. Il prête assistance au MPO dans ses communications avec les Premières Nations du Fraser sur les questions de pêche. Il veille à ce que ces collectivités reçoivent l’aide nécessaire pour comprendre et interpréter l’information qui leur est fournie et à faciliter la communication entre leurs dirigeants et leurs organisations pour qu’ils définissent leur position respective et donnent des conseils au MPO sur les questions de pêche.

Le Comité exécutif du FRAFS est l’organe de gestion qui fournit une orientation au Secrétariat dans son ensemble et qui est responsable du respect des modalités de l’Entente de gestion collaborative du MPO. Le Comité exécutif est composé de six membres autochtones qui forment le caucus des Premières Nations, d’un président autochtone indépendant de longue date et de deux conseillers en affaires autochtones du MPO. Les délégués autochtones sont choisis pour assurer une représentation le long du bassin du Fraser, soit deux représentants du haut Fraser, deux du Fraser central et deux du bas Fraser, respectivement. Le soutien administratif comprend un directeur des opérations à temps partiel (Greg Witzky) et une coordonnatrice des communications à temps plein (Allison James). Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site Internet (www.frafs.ca).

Le FRAFS compte sur des biologistes contractuels qui travaillent sans relâche pour l’appuyer et l’informer sur presque tout ce qui concerne les pêches et les décisions relatives à la gestion du saumon. Les biologistes aident aussi le FRAFS à analyser et à interpréter diverses politiques, initiatives et décisions complexes qui découlent du MPO en matière de gestion des pêches.

Éléments nouveaux et prometteurs pour l’exercice 2019-2020 :

Le 5 juillet 2019, le président du Conseil de gestion du saumon du Fraser a signé avec le ministre de Pêches et Océans Canada (MPO) l’entente de gestion collaborative tant attendue. Le but est de contrôler à 50 % les décisions de gestion des pêches au saumon du Fraser, en collaboration avec le MPO. Le pouvoir décisionnel ayant été partagé, il ne s’agit plus seulement d’offrir des conseils et des recommandations. Rien de tel ne s’est produit depuis la création du MPO il y a plus de 100 ans.

Le 1er juillet 2019, le FRAFS a négocié un rôle de prise de décisions concertée de gouvernement à gouvernement au sein de l’équipe de gestion des interventions du commandement unifié du glissement rocheux de Big Bar et au sein du Comité directeur exécutif conjoint (CDEC). Le but est de faire participer les Premières Nations aux processus décisionnels nécessaires pour lancer et coordonner les activités d’intervention en cas d’urgence.

Le 9 juillet 2019, le FRAFS a formé et présidé un Comité des dirigeants des Premières Nations pour fournir des conseils et prendre des décisions (par consensus) sur les activités d’intervention en cas d’incident et les options de rétablissement.

Le FRAFS/CGSF continuera de jouer un rôle important dans la prise de décisions au moment où l’incident de glissement rocheux passe d’une situation d’urgence à un projet d’intervention d’urgence au cours de l’hiver. Gord Sterritt (représentant du CDEC), Greg Witzky (commandant d’intervention) et Allison James (communications d’intervention) y participent depuis le début et continueront de le faire jusqu’à nouvel ordre.

Communautés

Les Premières Nations du bassin du fleuve Fraser qui ont un intérêt dans les stocks de saumon du fleuve Fraser

Les activités principales sont les suivantes :

En plus d’assister le MPO dans ses consultations et ses communications avec les Premières Nations du fleuve Fraser sur les questions de gestion des pêches, le FRAFS aide également ces Premières Nations à comprendre et à interpréter l’information que le MPO leur transmet. Les Premières Nations du fleuve Fraser communiquent entre elles pour prendre position et formuler des recommandations sur les questions de gestion des pêches. Parmi les autres activités principales, mentionnons les communications avec le MPO, la coordination des plans de travail des biologistes et l’organisation de trois grands forums annuels sur la planification de la pêche et de la conservation du saumon dans le fleuve Fraser. Le FRAFS est actuellement absorbé dans le processus décisionnel mandaté par le Conseil de gestion du saumon du Fraser (CGSF). Cette activité tant attendue a constitué l’objectif du FRAFS dès sa création en 1994.

Le FRAFS administre le budget du Conseil de gestion du saumon du Fraser, qui est coordonné par un gestionnaire des opérations à temps partiel (Neil Todd). Le CGSF est un organisme de gouvernance de niveau 1 (Premières Nations seulement) qui a le mandat de participer aux négociations avec le MPO pour mettre en œuvre une entente de gestion collaborative nouvellement signée entre les deux parties afin d’aborder les processus décisionnels entourant la gestion des pêches du saumon du fleuve Fraser.

CAPACITÉ interne

  • Président du Comité exécutif
  • Trois biologistes
  • Gestionnaire des opérations
  • Coordonnatrice des communications

Partenariats

Premières Nations du bassin du fleuve Fraser et Pêches et Océans Canada