First Nations Fisheries Council of British Columbia

Mission ou mandat

Le Conseil des pêches des Premières Nations travaille avec les Premières Nations de la Colombie-Britannique pour protéger et concilier les titres et les droits ancestraux ainsi que les droits issus de traités en ce qui concerne les pêches ainsi que la santé et la protection des ressources aquatiques. Le Conseil des pêches des Premières Nations s’acquittera de ce mandat en travaillant à :

  • Promouvoir et protéger les titres et les droits des Premières Nations liés aux pêches et aux ressources aquatiques, y compris l’accès prioritaire à des fins alimentaires, culturelles et économiques;
  • Aider les Premières Nations à renforcer et à maintenir leur capacité en matière de pêche, de planification, de politiques, de droit, de gestion et de prise de décisions à diverses échelles (locale, régionale, nationale et internationale);
  • Faciliter les discussions liées à l’élaboration d’un cadre de gestion concertée à l’échelle des Premières Nations de la Colombie-Britannique qui reconnaît et respecte les compétences, les pouvoirs de gestion et les responsabilités des Premières Nations.

Notre histoire

Le Conseil des pêches des Premières Nations a été créé en 2007 sous la direction et le mandat des chefs de la C.-B. lorsqu’ils ont déterminé le besoin d’une organisation provinciale des pêches des Premières Nations. Établi en tant que société enregistrée en 2008, le Conseil des pêches des Premières Nations a pour mandat de mettre en œuvre un plan d’action pour les pêches des Premières Nations de la C.-B. (BC First Nations Fisheries Action Plan, 2007), qui fournit aux Premières Nations de la C.-B. une base pour chercher à accroître la part des pêches de la C.-B. et à participer davantage à la gestion et au processus décisionnel. Le plan d’action constitue une vision et une stratégie collectives solides visant à réaliser des progrès dans la réalisation des objectifs des Premières Nations en matière de changements transformateurs dans les pêches de la Colombie-Britannique; il est axé sur les six thèmes clés suivants :

1) Relations et réconciliation

2) Partage des ressources aquatiques

3) Sauvegarde de l’habitat et réponse aux menaces

4) Gestion des ressources aquatiques

5) Création de solides possibilités économiques

6) Négociations et litiges

Le rôle du Conseil des pêches des Premières Nations est d’élaborer des mécanismes de gouvernance efficaces, d’établir des relations de collaboration entre les organisations des Premières Nations et de travailler de concert avec les Premières Nations pour parler d’une voix forte et unifiée sur les pêches. Travailler ensemble permet aux Premières Nations d’amplifier leurs voix pour aborder des questions d’intérêt commun et d’exploiter la capacité nécessaire pour une mobilisation et une participation significatives à la gestion des pêches ainsi qu’à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques et de règlements. En 2011, le Conseil des pêches des Premières Nations a rédigé le document intitulé Developing a United Voice for First Nations Fisheries in BC (Unir nos voix pour les pêches autochtones en Colombie-Britannique) dans le cadre d’un plan stratégique triennal (2012-2015) pour faire progresser le plan d’action. Ce document a permis au Conseil des pêches des Premières Nations d’établir sa réputation d’organisation solide, rigoureuse et légitime qui fait avancer les intérêts des Premières Nations de la C.-B. en matière de pêche et qui articule un processus structurel permettant la collaboration sur le plan opérationnel et stratégique. Au cours des années suivantes (2015 et 2019), des plans stratégiques mis à jour ont été élaborés, s’appuyant sur nos travaux antérieurs et précisant l’orientation prévue du Conseil des pêches des Premières Nations. La dernière version de notre plan stratégique (2019-2021) définit les priorités suivantes : 1) la reconnaissance, le respect et la mise en œuvre des droits des Autochtones, 2) la collaboration pour une meilleure gestion et des pêches durables, et 3) la reconstruction des économies des pêches des Premières Nations.

Bon nombre de nos principales activités comprennent la participation des Premières Nations de toute la province à des groupes de travail et à des comités qui se penchent sur des questions comme l’examen des lois et des politiques, l’examen et la prestation de conseils sur les politiques de gestion des pêches et leur mise en œuvre, l’exploration des possibilités pour les Premières Nations de profiter des pêches et des ressources aquatiques sur leur territoire qui peuvent soutenir la bonne santé des économies des Premières Nations. Le Conseil des pêches des Premières Nations organise régulièrement un certain nombre de réunions et d’ateliers tout au long de l’année dans diverses localités de la province afin d’engager directement les communautés des Premières Nations dans des discussions sur une vaste gamme de sujets liés aux pêches, des systèmes de connaissances autochtones à la gouvernance et à la gestion de l’eau, en passant par l’exercice des droits de pêche et tout le reste.

Cette évolution a permis au Conseil des pêches des Premières Nations d’atteindre une stabilité et une cote élevée en tant qu’organisation, et continuera de guider nos activités à l’avenir. Nos progrès depuis la création du Conseil des pêches des Premières Nations en 2007 démontrent que la collaboration et le dialogue progressent de façon constructive en Colombie-Britannique.

« Nos ancêtres nous ont transmis la responsabilité de protéger nos terres, nos eaux et nos ressources comme ils l’ont fait avant nous, et de transmettre nos valeurs et pratiques traditionnelles aux générations futures. Les Premières Nations de la Colombie-Britannique travailleront ensemble, dans le respect les unes des autres et du monde naturel, pour régler les problèmes de la pêche pour notre bien commun et pour améliorer le bien-être de nos communautés. Nous nous efforcerons de maintenir la santé des écosystèmes et des espèces aquatiques et de les restaurer au besoin. Nous travaillerons en partenariat et partagerons la responsabilité de la gestion en fonction de la propriété de nos territoires et de notre droit de gérer la pêche. Nous travaillerons avec d’autres gouvernements et des tiers pour assurer la reconnaissance et le respect de nos titres et droits ainsi que la conservation et la gestion appropriée de la ressource. »

BC First Nations Fisheries Action Plan (2006)

Équipe

Hugh Braker, President

First Nations Fisheries Council of BC
320-1200 West 73rd Ave,
Vancouver, British Columbia,  V6P 6G5

Jordan Point Executive Director First Nations Fisheries Council of BC

Communautés

(membres)

Le Conseil des pêches des Premières Nations est un organisme provincial qui travaille avec les Premières Nations de la Colombie-Britannique. Le Comité directeur du Conseil des pêches des Premières Nations est composé de 14 délégués régionaux nommés par les Premières Nations dans chacune des 14 régions géographiques du Conseil des pêches des Premières Nations.

LES ACTIVITÉS CLÉS INCLUENT:

Le Conseil des pêches des Premières Nations travaille avec les Premières Nations de la C.-B. et en leur nom pour protéger, concilier et faire progresser les titres et les droits des Premières Nations. Reconnaissant la nécessité de promouvoir d’une même voix leurs positions communes sur les questions relatives aux pêches, le Conseil des pêches des Premières Nations s’efforce de développer la capacité et les relations qui permettent aux Premières Nations de la Colombie-Britannique d’influencer la planification et la gestion intégrées des pêches et des ressources aquatiques. En établissant des processus de collaboration et des messages cohérents, les Premières Nations de la C.-B. peuvent devenir des gestionnaires et des décideurs actifs dans le domaine des pêches pour s’assurer que les ressources halieutiques sont conservées au bénéfice des générations futures.

Capacité interne

Directeur exécutif, adjoint administratif, gestionnaire des communications, gestionnaire des finances, adjoint aux finances, gestionnaire du développement stratégique, gestionnaire des opérations, gestionnaire de l’eau pour les poissons, gestionnaire des ressources naturelles, gestionnaire du développement économique, coordonnateurs de projets (3)

PARTENARIATS

Le Conseil des pêches des Premières Nations et d’autres organisations partenaires, telles que Pêches et Océans Canada et d’autres ministères fédéraux, la province de la Colombie-Britannique, le BC First Nations Leadership Council et les organisations régionales de pêche des Premières Nations (dont bon nombre sont également financées par le PAGRAO), ont élaboré des articles d’engagement et des objectifs communs, à toutes les échelles. Le Conseil des pêches des Premières Nations a également travaillé à établir des relations à l’échelle nationale, par exemple avec l’Assemblée des Premières Nations.

Tous droits réservés PAGRAO - Développé par CDG Développeur