PAGRAO du Dehcho

Mission

Un plus grand contrôle autochtone des ressources halieutiques et aquatiques dans le cadre du système de gouvernance à chambre unique des Premières Nations du Dehcho, qui fait participer les utilisateurs locaux des ressources et améliore les possibilités d’emploi et d’éducation pour les jeunes Dénés

Notre histoire

Les Premières Nations du Dehcho (PND) ont été établies en tant que « conseil tribal régional » au début des années 1990 afin de représenter les intérêts autochtones régionaux et territoriaux des Dénés et des Métis autochtones de la région du Dehcho des Territoires du Nord-Ouest. Les Dénés du Dehcho sont les descendants directs du peuple qui habite et utilise le paysage du Dehcho depuis des temps immémoriaux. En 1921, le Traité no 11 a été signé par les dirigeants Dehcho, mais la nature et l’intention du traité ont été contestées, et un « traité contemporain » est en cours de négociation entre les Premières Nations du Dehcho et le Canada. Ce processus de négociation, appelé Processus du Dehcho, englobe les questions relatives aux terres, aux ressources et à l’autonomie gouvernementale.

Le mandat principal des PND est de représenter les gouvernements des Premières Nations et des Métis qui en sont membres dans les négociations avec le Canada. Dans le cadre de ce processus, et afin d’assurer la protection régionale des intérêts autochtones de ses membres, les PND ont établi trois objectifs à long terme :

  • un gouvernement public pour la région du Dehcho fondé sur les principes et les traditions des Dénés; ce gouvernement doit aussi protéger et promouvoir les droits ancestraux et issus de traités;
  • la protection de l’assise territoriale du Dehcho afin que les terres demeurent saines et capables de soutenir les activités traditionnelles d’utilisation des terres;
  • un développement économique durable qui concilie les intérêts régionaux et communautaires.

Le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien (MAINC) et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) reconnaissent également les PND comme l’organisme administratif régional des Dénés du Dehcho. À ce titre, les PND administrent un large éventail de financements et de programmes régionaux au nom de leurs gouvernements membres.

Faits saillants sur les projets

Le PAGRAO du Dehcho participe à la gestion des pêches de subsistance, récréatives et commerciales dans toutes les communautés du Dehcho. Pour ce faire, un certain nombre de projets sont mis en œuvre, s’appuyant tous sur des « gardiens » communautaires, c’est-à-dire des communautés embauchées de façon saisonnière qui ont reçu une formation en observation de l’environnement et en collecte de données. Dans la Première Nation de Kátł’odeeche, ces gardiens participent à une évaluation écologique du Grand lac des Esclaves, à la délivrance de permis de pêche communautaires autochtones, à la collecte de données génétiques et sur le frai des inconnus et à la collecte de données sur la qualité de l’eau dans le cadre du programme de surveillance communautaire du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO).

La Première Nation de West Point participe également à la pêche communautaire autochtone et à la pêche commerciale. Elle contribue également à l’étude écologique sur le Grand lac des Esclaves menée par le MPO.

La Première Nation Ka Gee Tu mène une enquête par interrogation du pêcheur sur la rivière Kakisa afin de gérer une pratique de pêche récréative de l’ombre de premier ordre; il se fait également de la pêche commerciale sur le lac Kakisa, et la bande participe à la collecte de données sur le stock de ce lac et du lac Tathlina.

Sur le territoire de la Première Nation Deh Gah Gotie se pratique une importante pêche récréative du brochet, et la bande effectue une enquête par interrogation du pêcheur pour recueillir les données utilisées dans sa gestion; elle participe également à un projet de surveillance sur la rivière Horn, qui recueille des renseignements sur les stocks de doré jaune.

La Première Nation de Jean Marie est aux prises avec des niveaux élevés de mercure dans les stocks de poissons de subsistance dans les lacs exploités localement; la bande participe activement à un projet de recherche en cours et à une étude des relations trophiques entre les poissons récemment entreprise.

À Sambaa K’e, les gardiens locaux surveillent le doré jaune, le touladi et le brochet reconnus pour leur excellence dans un lac d’eau profonde et froide qui est affecté par les changements climatiques. Les Premières Nations Liidlii Kue, Nahanni Butte et Pehdzeh Ki ont de nombreux lacs de subsistance, notamment dans la réserve de parc national Nahanni et dans la zone protégée d’Edehzhie nouvellement créée; des poissons provenant de ces lacs sont prélevés par des gardiens locaux et analysés pour déterminer les concentrations de mercure.

En plus de gérer ces stocks de poissons, le PAGRAO du Dehcho participe à la collecte de poissons dans tous les lacs de subsistance pour l’analyse du mercure, à la coordination du programme communautaire de surveillance de la qualité de l’eau dans le Dehcho du GTNO, à des projets de mise en valeur du poisson, à des ateliers sur les aliments traditionnels, à la coordination de projets de biosurveillance, à des camps écologiques pour jeunes et à des enquêtes sur les prises.

Équipe

Mike Low, Coordinateur du PAGRAO

13 Riverview Drive
Hay River, NT
X0E 0R7

Communautés

(membres)

Deh Gah Got’ie Dene Band
K’atl’odeeche First Nation
Jean Marie River First Nation
K’a’gee Tu First Nation
Liidlii Kue First Nation
Nahanni Butte
Dene Band
Pehdzeh Ki First Nation
Sambaa Ke Dene Band
West Point First Nation
Fort Simpson Métis Local 52
Fort Providence Metis Local 57

LES ACTIVITÉS CLÉS INCLUENT:

∙ Protéger notre bassin hydrographique, assainir et entretenir afin d’avoir une eau saine et non contaminée et des écosystèmes aquatiques sains dans la région du Dehcho ∙ Cogérer des pêches durables qui respectent les droits des Dénés du Dehcho de pêcher pour des raisons alimentaires, culturelles et économiques ∙ Établir des partenariats avec le gouvernement, les ONG, les collèges et universités et autres groupes pertinents afin d’atteindre nos autres objectifs ∙ Intégrer le savoir traditionnel dans le processus décisionnel relatif à la gestion des ressources aquatiques et offrir aux communautés des activités de sensibilisation et d’intendance ∙ Continuer de renforcer la capacité individuelle et communautaire ∙

Capacité interne

  • 1 coordonnateur du PAGRAO
  • 1 conseiller technique du PAGRAO ou coordonnateur à venir

Partenariats

  • Communautés membres des Premières Nations du Dehcho
  • Chercheurs universitaires
  • Ministères gouvernementaux
  • Programme d’intendance du Dehcho K’ehodi
  • Programme d’intendance du Dehcho
  • Programme des Gardiens du Dehcho

Tous droits réservés PAGRAO - Développé par CDG Développeur